Les mots qui te parlent #9 – I : Imperfection

sans visage

« Je tiens à mon imperfection comme à ma raison d’être. » – Anatole France

Tout d’abord, il me semble important de préciser que l’être humain est imperfection. Tout être vivant est imperfection et la Terre elle-même est imperfection. Comment pourrions-nous tous tenir sur une Terre parfaite? Comment pourrions-nous survivre en étant tous parfaits?

Nos imperfections font ce que nous sommes et d’un certain côté nous sommes jugés selon elles. Bien sûr, nous ne sommes pas que défauts mais aussi qualités. Ce simple mélange fait notre personnalité et c’est ce qui créer nos affinités et nos antagonismes – ce qui fait, donc, le tris dans nos relations.

Nous luttons souvent contre nos défauts en les cachant. Mais selon moi, les cacher ne fait que les accentuer ou se mentir à soi-même. Je pense que notre seul but est de les atténuer – si trop imposants ils sont – De plus, nous devons nous accepter tout entier afin d’être en harmonie avec soi-même, car seuls nous, pouvons le faire; nous nous construisons nous-même et nous nous façonnons de la manière dont nous le souhaitons. Ainsi, valorisons nos qualités et acceptons nos défauts – au cas contraire nous nous rendons malheureux puisque nous nous mentons – puisqu’ils sont beaux. Nous sommes beaux tels que nous sommes. Un défaut, une imperfection ne doit pas être une faiblesse, mais seulement une partie de nous.

Dans une société qui prône la beauté, la perfection et qui n’accepte pas le moindre faux pas, il est essentiel de savoir qu’il n’y a pas de normes ou de critères tels qu’on veut nous le faire croire. La perfection, si elle existe, est vide et n’a aucun charme, elle n’est en rien attirante. Et les personnes vous rejetant pour vos défauts ne sont pas dignes de vous et ne le serons jamais pour personne.

Sans faille, point de force!

Le temps et les mœurs

évoluent, se renforcent, se désamorcent.

L’affamé d’élévation est un être de sagesse,

Mais l’obsessionnel au parfait n’a de cesse

De se meurtrir l’esprit

De mensonges et de paraître futiles.

200 (51)

« Le bonheur n’est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l’imperfection « Yanice Bellik

2 réflexions sur “Les mots qui te parlent #9 – I : Imperfection

  1. 🙂 c est sympa cet article un peu développement de sois.
    ^^ soyons parfait avec pleins de jolies défauts !!!
    ♡ des bisous et bonne continuation pour tes articles

    J'aime

Je t'écoute petit lapin ! :) ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s