Parce que tout ira mieux

IMAG2237

« Même si la nuit est longue le jour se lève toujours. » une des phrases qui mène ma vie et qui me tire vers le haut à chaque coup dur et qui est inscrite sur mon mur depuis quelques années déjà.

Rien ne dure. Ni les mauvaises choses ni les bonnes choses. Les bonnes choses s’entretiennent et se modulent. Les mauvaises choses se réparent et se suppriment. Tout s’en va, tout revient s’en arrêt et ainsi de suite. Tout dépend si on le voit comme un cercle vicieux ou vertueux. On a tendance à se focaliser sur ce qui ne va pas et à dire que les mauvaises choses reviennent toujours. Mais et si tu essayais de retourner ça? Mets ta tête à l’envers ! (Le fais pas physiquement, t’as l’air bête :P) : dis toi que ce sont les bonnes choses qui reviennent. C’est ça la vie mon poulet. « S’il n’y avait pas de bas dans la vie, comment serions nous que nous sommes heureux? » Voilà un petit schéma :

schéma cercles vertueux vicieux

En soit c’est la même chose, mais la façon dont on voit et prend la chose change tout !

Tu sais, « il ne faut surtout pas te laisser aller. C’est dix fois plus long de se reconstruire que de s’écrouler« . Et c’est tellement vrai ! J’te jure ! Bien sûr se lamenter un peu, pleurer un bon coup et jurer sur toute la Terre entière est parfois nécessaire pour se « reposer » un peu – il est fatiguant de se battre en continu – mais il faut faire ça en tant que pause.

Ça va aller. Ça prend du temps mais ça va aller. Ne regarde pas trop en arrière ou bien là où tu en es car tu ne te verras pas avancer. Jette un furtif coup d’œil en arrière une fois par an et vois tous les pas que tu as fait ! C’est ça la fierté. C’est ça la réussite.

Tu sais le cerveau est une machine. Imagine ton cerveau comme ton T9. Oui oui. Quand tu écris souvent les mêmes mots, ton T9 les ressortira automatiquement par déduction dès le début d’une phrase lambda. Cette phrase c’est comme un coup dur lambda de la vie. Et hop ! Si tu habitues ton cerveau à détester ta vie, les gens et toi-même, il te le ressortira aussitôt à chaque fois ! Et hop ! Le message sera envoyé avec un mot remplaçant celui que tu voulais écrire :O  du coup tu aimerais te battre mais il te fait déprimer et te laisse glisser au fond du trou. Le cerveau s’habitue à ton attitude. C’est un mécanisme.

C’est très imagé et extrêmement simplifié, mais c’est le but. Pour que ce soit le plus clair possible. Le corps fonctionne pareil d’ailleurs. Quand tu habitues ton corps à faire du sport ou à manger très mal par exemple. Ensuite il créera un besoin, voire une addiction. Mais il est toujours temps de l’habituer à autre chose.

200w