La dépression : Non!

WP_20150628_19_58_43_Pro

Bonjour jolis gens plein d’amour.

Je viens aujourd’hui vous parler d’un dur sujet : la dépression. Et plus précisément les petites habitudes qu’il faut adopter pour dire FUCK à la vilaine dépression qui nous tend souvent les bras lors des longs (ou petits) moments de déprime.

(ah et la dépression ce vit différemment selon les personnes!) Tout d’abord, je tiens à marquer clairement la différence entre la déprime et la dépression. (selon mes mots de non professionnelle). La déprime a un caractère passager; tout le monde déprime. Oui, oui, TOUT LE MONDE. On est triste, on se sent seul, on a envie de baisser les bras car tout semble aller mal. Mais ça passe. La dépression est une maladie. Ce n’est pas passager. Il est très très dur d’en sortir. Tout paraît futile et vain. On pleure sans cesse à chaudes larmes sans même savoir pourquoi, on perd le goût de tout plaisir, jusqu’à perdre l’envie de vivre. Et on rentre dans un cercle vicieux : on pense que tout va mal, on se dit que c’est la vie, c’est comme ça, qu’on n’y peut rien, alors on voit tout en noir et on va encore plus mal, alors on croit que c’est comme ça qu’on n’y peut rien, que la vie c’est de la merde de toute façon, que tout ce foutu monde c’est de la merde, y compris soit même, alors on va encore plus mal, etc etc etc…

Non, la vie n’est pas nulle. Elle n’est pas belle n’en plus. Elle est ce qu’on veut qu’elle soit. Ou plutôt, elle est comme on veut la voir. Je m’explique.

Pour commencer, on a la fâcheuse tendance à se comparer aux autres, n’est-ce pas? Le problème, -et c’est ce qu’il faut comprendre- c’est que tout le monde a sa propre expérience de vie. Personne n’a le même parcours que vous et vous n’avez le même parcours que personne, ainsi les choix faits sont différents, les chemins qui se présentent à nous sont différents, donc les résultats sont différents. De plus, les gens ont tendance à montrer le meilleur coté de leur vie, seulement les bons moments, comme lorsque l’on montre une jolie peinture représentant un paysage idyllique mais sans mentionner le temps, les efforts, les réflexions, pour atteindre la toile voulue. Le chemin paraît long lorsque l’on est « au fond du trou » mais avec un peu de recul, on regarde en arrière et on voit tout le chemin qu’on a parcouru! Il est donc inutile de se dire « non mais ça n’arrive qu’à moi, ma vie est nulle, j’ai pas de chance, regarde-la elle a tout pour être heureuse, regarde-le, qu’est-ce qu’il a de la chance! tout lui sourit » bla bla bla…

Un petit conseil ensuite, qui paraît moindre ou même logique, mais que je tiens à mettre quand même : écouter de la musique. On a toujours cette étrange conviction que la musique nous comprend. Et ça fait du bien! Parce que quand on ne va pas bien, on pense que personne ne nous comprend.

Chose importante: ne pas garder les mauvaises pensées dans sa tête! Soit :

-en parler (hyper important!) -ici, j’aimerais parler aux gens qui connaissent des personnes mal dans leur peau ou en dépression : soyez à l’écoute et ne les lâcher pas. Vraiment.-

écrire (tout ce qu’on a sur le cœur et dans la tête. Tout, tout!)

-chanter? Dessiner? Bref, vider et ordonner son esprit par le biais d’une activité (ça donne du sens à ses pensées et on se sent plus relâché 🙂 )

Sortir les gars, sortir! Même une mini promenade, ça fait du bien. Il ne faut pas se cloîtrer dans son petit chez soi, parce que ça nous incite à se cloîtrer dans sa tête et après on n’en sort plus. On pense que se cacher en soi-même va nous couper de la réalité, soit c’est vrai, mais là est l’erreur. Pourquoi? Parce qu’on croit que se couper de la réalité va nous couper des problèmes, MAIS la plus grosse partie de nos problèmes est dans la tête. La machine à penser tu connais? Quand elle se met en marche, elle ne s’arrête plus! Ca commence par de temps en temps, puis tous les soirs, puis toutes les nuits (bonjour cauchemars et insomnies!), puis tout le temps. Alors on dit NON. On sort, on se libère, on va se dégourdir le cœur, s’aérer l’esprit et on fait le point.

Avoir un objectif. Même tout petit. Pour éviter de penser que tout est vain et que la vie c’est l’ennui!

Ce qu’il faudrait, c’est adopter un certain comportement. « Ce sont mes pensées, c’est moi qui les contrôle, et non pas l’inverse. » Dès que les mauvaises pensées commencent à s’enchaîner, il faut tout de suite dire STOP! On se force à penser à de jolies choses, ou on s’occupe pour couper net à la déprime.

Il faut prendre soin de soi en essayant de comprendre les messages de son corps. Signe de stress ou d’anxiété, le corps parle à sa façon pour nous dire « Oulah! y a un truc qui cloche! » Alors il faut se demander pourquoi. Prendre les problèmes un par un, déblayer les différentes possibilités de lutter contre eux et de trouver une solution. Chose difficile, je l’accorde, c’est pour cela que, je le répète, il faut parler et ne pas rester seul avec ses tourments.

La vie, en règle général, n’est pas facile et nos pensées et notre environnement nous la rendent encore plus difficile. Si tout était tracé et sécurisé d’avance ça se saurait! Donc pour conclure, il faut tenter  réussir à se focaliser sur une activité, une passion pour ne pas se laisser happer par la machine à penser, il faut parler, ne pas s’enfermer (dans tous les sens du terme), ne pas comparer sa vie à celle des autres. Il faut également avoir un but,  s’écouter et se comprendre, garder espoir en son propre avenir et faire en sorte d’aimer la vie, à commencer par soi-même et les autres. Ouais, tu vas me dire que c’est hyper cucu, fifille, #victime, tout ça mais c’est ma vérité.

La dépression n’est pas une maladie fatale. On peut s’en sortir, il ne faut pas lâcher malgré la difficulté. Si vous regardez bien autour de vous il y a forcément de belles choses, des choses que vous aimez, qui vous font du bien. Soyez plus fort que la déprime, ne vous laissez pas entraîner par le cercle vicieux qui se nourrit de vos pensées sombres.

Je répète que je ne suis pas professionnelle, je ne parle qu’avec mes expériences. De plus, il y aurait des milliers et des milliers d’autres choses à dire sur la déprime ou la dépression et sur les choses à faire pour les contrer, mais j’espère aider un petit peu avec ce court article écrit avec sincérité. Et je tiens également à rajouter que cet article est là pour aider à éviter la dépression, non de la guérir.

200 (26)

« Non à la dépression, non à la dépression, non à la dépression! »

SOS depression : http://sos.depression.free.fr/

Je t'écoute petit lapin ! :) ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s